Scribo Ergo Sum

J’écris, donc je suis.

Ecrire est une véritable passion pour moi. Depuis tout jeune, j’ai toujours aimé écrire. Je me rappelle que je passais un temps certain à écrire des articles sur le sport quand j’étais âgé d’une dizaine d’années.

A part mes parents, personne ne lisait mes articles à l’époque, car Internet n’en était qu’à ses balbutiements, mais cela m’importait peu. J’avais ce besoin d’écrire, et je me sentais bien après voir mis sur papier ce que j’avais au fond de moi.

Passionné d’informatique, j’ai fait mes études dans ce domaine. J’ai alors réussi à combiner mes deux passions en écrivant des articles sur l’informatique.

Petit à petit, je me suis tourné vers le développement personnel, et j’ai ressenti le besoin de partager avec d’autres mes opinions via des articles que je publiais en ligne.

Je publie par exemple des articles expliquant comment améliorer votre vie au quotidien.

J’ai le sentiment qu’à chaque fois que je me passionne pour un sujet, j’ai ensuite besoin d’écrire afin de partager avec les autres mes impressions sur le sujet en question.

De fait, j’écris beaucoup. Le nombre de lecteurs n’est pas quelque chose qui me pousse à continuer ou arrêter. Je ne choisis jamais mes sujets en fonction de la cible potentielle en terme d’audience

Si une seule personne vient à lire une de mes histoires, et trouve cela intéressant d’une manière ou d’une autre, j’ai déjà le sentiment que ce que j’ai à partager compte et fait une réelle différence.

J’écris simplement parce que c’est un besoin intérieur profond qui est inscrit en moi depuis toujours.

Au lycée, j’ai suivi des cours de philosophie, et je me rappelle encore avoir découvert un texte du philosophe Français René Descartes intitulé “Le Discours de la méthode”.

Dans ce texte, Descartes emploie une locution en latin qui m’avait marqué à l’époque :

“Cogito ergo sum”
 —  Descartes

En français, cela se traduit par : “Je pense, donc je suis.”

Le simple fait de penser prouve que vous êtes ce que vous êtes à en croire le philosophe Descartes.

Lorsque je réfléchis à mon amour pour l’écriture, je ressens finalement quelque chose d’assez proche. Le fait d’écrire au quotidien en partageant avec les autres ce que je ressens sur différents sujets fait de moi ce que je suis.

De temps à autre, certains me demandent comment je fais pour écrire autant de mots jour après jour.

Je leur réponds simplement que je ne compte pas les mots, et qu’écrire est quelque chose de totalement naturel pour moi. La raison en est finalement assez simple et me ramène à ce que disait Descartes.

Ce besoin intérieur d’écrire et de partager avec les autres peut être traduit par :

“Scribo Ergo Sum”

En français, cela se traduit par : “J’écris, donc je suis.”

Je pense que je ne suis pas le seul, et que c’est ce que ressentent tous les écrivains qui publient sur leur blog ou ailleurs.

L’écriture est un besoin vital que nous comblons au quotidien en écrivant ce que nous avons à partager avec le monde.