Le monde selon Amazon de Benoît Berthelot

Je n’ai pas pour habitude de présenter des livres sur des domaines autres que le développement personnel sur jedeviensmeilleur.fr. Néanmoins, après avoir lu l’excellent livre « Le monde selon Amazon » de Benoît Berthelot, j’ai décidé de faire exception à la règle. En effet, le journaliste bien connu des lecteurs du magazine économique Capital nous livre là un formidable travail sur Amazon, le géant du e-commerce mondial créé il y a de cela 25 ans par Jeff Bezos.

Le monde selon Amazon de Benoît Berthelot

Les articles sur Amazon sont légion. Cependant, je n’ai pas eu connaissance jusqu’à présent d’un livre en Français détaillant à ce point le monde selon Amazon. Le livre de Benoît Berthelot est donc d’autant plus rare. Et comme vous le savez, tout ce qui est rare est précieux !

Le livre s’article autour de 3 grandes parties :

  • Les hommes de Bezos. Dans cette partie, l’auteur nous détaille la genèse du succès d’Amazon avec notamment les 14 grands principes de leadership prônés par Jeff Bezos chez Amazon. Il va sans dire que tout bon Amazonien (c’est ainsi qu’aiment s’appeler les employés d’Amazon) qui se respecte se doit de suivre à la règle ces principes érigés en commandements.
  • Les secrets de la machine à vendre. Dans cette seconde partie, Benoît Berthelot détaille comment Amazon est devenu en un peu plus de 20 ans une prodigieuse machine à vendre qui écrase tout sur son passage. Cela va de l’invention de la commande « 1-click » à l’utilisation d’algorithmes toujours plus puissants pour devancer les besoins des consommateurs.
  • Pas de limites. Dans la dernière grande partie du livre, l’auteur nous montre clairement que Amazon, tout comme son créateur Jeff Bezos, ne se fixe aucune limite pour le futur. Les projets d’Amazon pour le futur sont nombreux et l’auteur détaille parfaitement en quoi les dernières acquisitions réalisées par Amazon vont lui permettre de devenir toujours plus puissant dans des domaines variés : drones livreurs, emprise toujours plus grande sur le Web, Alexa de plus en plus présent dans les foyers, une présence accrue dans l’alimentaire, ambitions dans le monde de la pharmaceutique …

Les hommes de Bezos

La première grande partie du livre « Le monde selon Amazon » de Benoît Berthelot détaille rapidement la genèse d’Amazon. L’auteur explique notamment que Jeff Bezos a toujours eu pour objectif de faire grossir Amazon au plus vite et ce, à n’importe quel prix. Si Jeff Bezos a su rester un millionnaire puis un milliardaire modeste, il a toujours eu des projets débordants d’ambition pour Amazon.

Très exigeant avec ses collaborateurs, voir dénué d’empathie selon certains proches, Jeff Bezos a érigé avec sa garde rapprochée 14 grands principes de leadership que tout Amazonien se doit de suivre à la lettre pour rester performant au sein de l’entreprise. Si un employé Amazon n’arrive pas à atteindre ces idéaux du leader selon Jeff Bezos, gare à lui ! En effet, l’Amazonien en question se retrouve vite ciblé par un plan de redressement de ses performances qui mène bien souvent à un départ (de son plein gré) du collaborateur épuisé par des objectifs à atteindre toujours plus hauts.

Voici donc de manière condensée les 14 grands principes de leadership de la religion Amazon qui se retrouvent affichés dans tous les sièges et entrepôts de l’entreprise fondée par Jeff Bezos :

  1. L’obsession client
  2. S’investir personnellement
  3. Inventer et simplifier
  4. Avoir souvent raison
  5. Apprendre et être curieux
  6. Recruter et développer les meilleurs
  7. Placer le niveau d’exigence toujours plus haut
  8. Voir grand
  9. Privilégier l’action
  10. Maîtriser et optimiser les coûts
  11. Gagner la confiance
  12. Analyser en profondeur
  13. Avoir du cran, s’opposer et s’engager
  14. Obtenir des résultats

On remarque ainsi que l’obsession client est en première position dans cette liste des 14 grands principes et ce n’est pas un hasard. Pour Jeff Bezos, le client doit être au coeur de toutes les préoccupations car c’est lui qui fait le succès d’Amazon.

Cette première partie met également en évidence la crainte de Jeff Bezos de voir Amazon disparaître un jour comme bon nombre d’autres grandes sociétés dans le passé qui se sont endormies sur leurs lauriers. Ainsi, il répète toujours la même chose depuis 25 ans : « It’s always Day 1 ». Cette mentalité devant préserver tout un chacun de s’endormir sur ses lauriers chez Amazon.

Enfin, la partie fiscalité est assez édifiante puisqu’elle montre comment Amazon a depuis toujours cherché à optimiser fiscalement toutes ses actions afin de payer le minimum d’impôts. Ce mode de fonctionnement aura permis à Jeff Bezos et Amazon d’avoir un avantage concurrentiel non négligeable en lui permettant d’avoir toujours plus d’argent à investir pour se développer vite aux dépens de concurrents qui ne peuvent pas agir de la sorte.

Les secrets de la machine à vendre

Dans la seconde partie de son livre, Benoît Berthelot nous amène au coeur de la prodigieuse machine à vendre qu’Amazon a su construire au cours des 25 dernières années. Au coeur de celle-ci, on retrouve les entrepôts d’Amazon qui sont les véritables réacteurs nucléaires de l’empire du e-commerce de Jeff Bezos.

On y apprend, sans surprise, que les employés sont poussés à bout avec des cadences de travail infernales. La plupart ne tiennent pas plus de quelques années voir quelques mois. La barre étant toujours placée plus haut, il est difficile pour eux de tenir physiquement mais également psychologiquement ce travail pour lequel ils sont considérés quasiment comme des robots.

Les robots justement, c’est la prochaine solution d’Amazon pour pouvoir réduire ses coûts dans les entrepôts en les automatisant au maximum. Mieux encore, cela permettra à Amazon de pouvoir continuer sa croissance effrénée et de faire face au manque de main d’oeuvre qui se fait criant un peu partout. En effet, la prodigieuse machine à vendre d’Amazon consomme toujours plus d’employés et puisque ces derniers s’épuisent de plus en plus rapidement et quittent le navire, il devient difficile de trouver des nouveaux bras pour Amazon.

Un peu plus haut dans la prodigieuse machine à vendre d’Amazon, Benoît Berthelot nous explique comment le fameux « Acheter en 1-click » est né en 1997 à la suite d’une conversation entre Jeff Bezos et Peri Hartman qui faisait partie des premiers fantassins de l’armée de Jeff Bezos. En simplifiant à l’extrême l’acte d’achat, il a permis à Amazon de réaliser toujours plus de commandes. Mieux encore, ce système breveté a permis à Amazon de toucher des royalties pendant 20 ans puisque tous les autres e-commerçants du monde l’ont ensuite utilisé.

Au niveau du site Web d’Amazon, le livre nous explique également comment les algorithmes ont désormais pris le pouvoir afin de permettre à Amazon d’être toujours parmi les plus compétitifs en termes de prix pour chacun des produits listés. Cet algorithme ultra secret prend en entrée des dizaines de paramètres et n’a besoin d’interactions humaines qu’en cas d’emballements trop importants au niveau des prix.

Plus loin dans cette partie, il est intéressant de découvrir qu’avec son concept de place de marché, Amazon a encore eu un coup d’avance à l’époque. Cela lui permet aujourd’hui de gagner sur tous les tableaux. En effet, puisqu’il est le point d’entrée numéro un pour les achats réalisés par la plupart des internautes, Amazon touche des commissions sur toutes les ventes réalisées par ces commerçants obligés de passer par sa marketplace pour avoir de la visibilité. Mieux encore, il touche de l’argent en lui proposant un stockage de ses produits dans ses entrepôts afin de réduire au maximum les délais de livraison.

Enfin, en ayant connaissance du succès à venir de nouveaux produits, il arrive fréquemment à Amazon de lancer ses propres produits sur sa plateforme. Lorsque cela se produit, inutile de dire que le commerçant en question se retrouve rapidement éloigné des premières pages de vente du site de Jeff Bezos et que bien souvent, cela se termine par la fin de ses activités. Bien entendu, Amazon se défend de telles pratiques …

Pas de limites

Au début du livre « Le monde selon Amazon », Benoît Berthelot nous fait découvrir une partie d’une interview donnée par Jeff Bezos à un journal local lorsqu’il a fini major de sa promotion au lycée. Au cours de cette interview, Jeff Bezos décrivait un monde à la limite de la science-fiction au sein duquel les hommes iraient construire des hôtels dans l’espace ainsi que des parcs d’attractions et des colonies pour 2 à 3 millions d’entre eux initialement. A terme, le but étant que tous les hommes quittent la Terre pour qu’elle devienne un grand parc naturel.

La société Blue Origin de Jeff Bezos symbole de l'absence de limites du monde selon Amazon

Aujourd’hui, il est savoureux de constater qu’avec sa société Blue Origin, Jeff Bezos met en place petit à petit ce projet fou dont il parlait dès sa sortie du lycée en Juin 1982 à tout juste 17 ans !

Tout cela nous montre à quel point Jeff Bezos est un homme qui ne se fixe pas de limites. Pour sa société Amazon, il en va de même. Dans la dernière grande partie du livre, Benoît Berthelot nous explique ainsi comment Amazon expérimente la livraison par drones afin de résoudre le problème du dernier kilomètre dans le futur.

Mieux encore, la société a également racheté la startup de serrures connectées Ring il y a de cela quelques années dans le but de permettre à ses livreurs de livrer vos précieux colis même en votre absence. Pour cela, vous n’aurez qu’à ouvrir à distance la porte de votre domicile. Ensuite, une caméra équipée d’un système de reconnaissance faciale ultra perfectionné appartenant à Amazon vous permettra d’être sûr que le livreur ne fera que poser votre colis avant de partir.

Outre cette problématique centrale à son coeur de métier, on apprend également qu’Amazon est le leader mondial du marché du cloud avec plus de 40% de part de marché en 2019. Ainsi, ses Amazon Web Services sont utilisés par toutes les plus grandes sociétés ce qui inclut également Apple avec son service iCloud, Netflix pour sa plateforme de streaming à la demande et même Google avec l’application mobile de navigation par GPS Waze. Là encore, Jeff Bezos et ses équipes ont eu le nez creux lorsqu’ils ont décidé de proposer à d’autres sociétés de tirer partie de l’extraordinaire puissance de leurs serveurs moyennant finance. Cette branche d’Amazon est une véritable vache à lait pour le groupe qui lui donne chaque année toujours plus de cash qu’elle décide d’investir en R&D (Recherche et Développement).

Avec Alexa, son enceinte connectée intelligente, Amazon est là encore en passe de gagner la bataille face à ses concurrents Google ou Apple. Plus de 100 millions de ses enceintes ont déjà été vendues et Amazon détient 70% du marché Américain. Les possibilités sont immenses et dieu sait quelles nouveautés Amazon saura créé maintenant qu’il a commencé à mettre un micro dans chaque maison.

Cherchant toujours à grossir, Amazon va également continuer à étendre son emprise sur d’autres secteurs. En rachetant les magasins Whole Foods, Jeff Bezos a clairement décidé de se jeter de plain pied dans la bataille de l’alimentaire. Le domaine pharmaceutique fait également partie des cibles d’Amazon pour le futur.

Afin de garder sa position dominante dans le futur sur un marché du e-commerce qui peut bouger très vite, Jeff Bezos a décidé depuis une dizaine d’années de mettre le cap vers l’Inde. Si Amazon n’aura pas réussi à lutter face à Ali Baba en Chine, elle a réussi à capturer 30% du marché en Inde à coup d’investissements massifs à perte dont Jeff Bezos a le secret. Le potentiel du marché Indien est tel que Jeff Bezos voit ce marché comme décisif pour assurer le futur d’Amazon.

Conclusion

En conclusion de son livre « Le monde selon Amazon », Benoît Berthelot nous livre un épilogue assez fantastique dans lequel il décrit un monde selon Amazon en 2030. Pour cela, il s’appuie sur les nombreuses acquisitions réalisées par Amazon ces dernières années en essayant d’imaginer comment elles pourront être mises de concert d’ici 2030.

On y découvre ainsi une journée type de Jeff Bezos en 2030. Ce dernier est réveillé par son robot domestique qu’Amazon a déjà écoulé à près de 50 millions d’exemplaires. Bien entendu, il est équipé de l’intelligence artificielle Alexa. On y apprend qu’Amazon a révolutionné le marché pharmaceutique avec sa société PillPack qui produit chaque jour une pilule personnalisée tenant compte de vos besoins remontés par des capteurs connectés dont vous serez équipé.

Amazon a atteint les 2000 milliards de capitalisation boursière et Amazon Web Services est devenue une société autonome qui bat des records de croissance dans le cloud tout en étant devenue leader dans la 6G. Pour rivaliser, Google et Apple ont même dû s’associer au sein d’un consortium !

Toute cette robotisation grandissante a permis à Amazon de réduire ses effectifs de manière drastique. Fini les entrepôts remplis de pickers. Désormais, ce sont des robots spécialisés qui assurent ce travail. De même, les livraisons sont réalisées par des drones autonomes …

Je m’arrête là pour ne pas vous en dire trop et vous laisser le plaisir de découvrir la suite de ce monde imaginé par Benoît Berthelot dans son livre.

J’espère que ce petit résumé vous aura donné envie de découvrir « Le monde selon Amazon ». Ce livre vaut vraiment le détour et vous fera clairement voir Amazon et son fondateur Jeff Bezos sous un autre angle.